Publié dans LE COIN LECTURE

« MON FILS VICTIME DE HAPPY SLAPPING »

Il y a plusieurs mois, on m’a proposé de découvrir un livre: « MON FILS VICTIME DE HAPPY SLAPPING » par Angèle Martin. Pas pour un partenariat, pas pour en parler, pour le découvrir. On ne m’a pas demander d’écrire d’article à son sujet.

image

Un témoignage, car s’en est un, poignant qui parlera à chaque parents. A une époque où le harcèlement scolaire et le cyber harcèlement font de plus en plus de petites victimes, je ne pouvais passé à côté et ne pas vous en parler.

Car la clé est là: la communication. Il faut parler de ces fléaux pour les abolir, ou du moins pour pouvoir prévenir.

Parce que oui, ce livre, ce témoignage, traite de ce sujet, malheureusement.

Le témoignage, d’une maman . Mère de 4 enfants elle nous raconte ce que son fils Romain 11 ans a vécu.

Alors le Happy Slapping c’est quoi? 

Un « jeu » j’ai la gerbe rien que d’écrire ce mot  de récréation, cruel, où des gamins tabassent un autre môme qui n’a rien demandé à personne tout en filmant la scène avec leurs smartphones. Tu imagines bien que la vidéo en question est destinée à être partagée sur les réseaux sociaux.
image

Voilà ce qu’a vécu Romain.

Sa maman à travers ce livre nous raconte tout.

Les signes qui l’ont alarmé, le déni de son fils, le mutisme insoutenable des gosses de l’école (car malheureusement les camarades dans ces cas savent mais ne parlent pas) le calvaire de Romain, le combat pour découvrir qui lui a fait ça…L’école qui fait la sourde oreille.

Mais aussi le combat pour aider son fils à se reconstruire, à le faire reconnaître en tant que victime et non perturbateur, faire interdire la diffusion de la vidéo,les combats qui durent plusieurs années pour s’en sortir, épargner son fils qui a assez morflé ,alléger le traumatisme, mais aussi pour protéger sa famille.

Sa souffrance, sa colère, son incompréhension, les maux de cet enfant . Tu te prends la réalité en pleine face, comme si tu faisait parti de cette famille que tu découvres. Comme si tu voyais vraiment cette maman faire sa lessive et pleurer en pensant à son fils. Comme si tu voyais ce gamin en détresse sans pouvoir agir. Comme si tu étais témoin du désarroi de cette famille sans pouvoir l’aider.

Je parle beaucoup de la famille, c’est une famille comme on en voit partout à la base: un papa , une maman , des enfants…mais en lisant ce livre tu verras que malheureusement, ce qui est arrivé au petit Romain a atteint et tourmenter toute sa famille pendant plusieurs années.

Ce livre je l’ai dévoré en deux jours, prise dans ce récit, souhaitant que tout aille mieux au fil des pages, la boule au ventre. A la fin du livre je n’avais envie que d’une seule chose, dire à cette maman qu’elle n’est pas seule, qu’elle peut venir boire un café à la maison si ça peut la faire souffler un peu, si elle veut discuter. Dire à Romain que le pire est derrière lui, que tout va bien, que c’est un gamin super courageux.

Je n’arrive toujours pas à comprendre comment des gosses peuvent faire ça? Comment peuvent-ils être aussi cruels? Comment c’est possible que le cyber harcèlement et le harcèlement scolaire existent et fassent tant de victimes?? Quand est ce qu’on a « loupé » le coche au point de ne plus pouvoir contrôler la situation?  Comment les institutions peuvent-elles ainsi fermer les yeux?

Tu verras à travers ce témoignage, que même la communication, qui pourtant est indispensable, est difficile dans ces situations. Comme si la cours de récré et les réseaux sociaux étaient une sorte de terrain secret où personne ne parle, n’y ne voit rien, mais où tout le monde sait tout. Où il est même impossible de prononcer ne serait ce qu’un prénom pour aider un camarade sous peur de représailles. Un peu comme dans Harry Potter avec Voldemor (j’essaie d’alléger le ton comme je peux).

Alors oui ce n’est pas une lecture folichonne, mais c’est une lecture nécessaire. 

Cette maman n’a pas publié ce livre pour le plaisir, mais pour casser le tabou qui règne autour de ce sujet. Pour nous prévenir, pour extérioriser, pour crier et tourner la page.

Pour son fils.

Aux éditions EYROLLES , 15€

 

 

Publié dans EVERYDAY

MAUVAIS ELEVE

Quand la Paupiette était tout petit, il était comme on dit, un peu en avance. Avant sa toute première rentrée scolaire il connaissait déjà plus ou moins l’alphabet, les couleurs, savait compter jusqu’à 20…..Puis il a fait sa première année de maternelle. Année catastrophique je te rappel puisqu’il était complètement négligé par son instit (rappel toi ici).
Bref.

La Paupiette est maintenant au CP. Je savais qu’il aurait quelques problémes en écriture. Il tient mal son stylo et fait trés mal les lettres (à l’envers en fait). De plus il a du mal à passer de l’écriture « bâton » à l’écriture « attachée ».

La lecture ça va, il y arrive de mieux en mieux .
Les maths? il est bon, même trés bon.

Oui mais voilà. En début d’année ils ont fait des évaluations. Pour déterminer le niveau des enfants.
La Paupiette a eu 49.5/100.

Ses points fort sont les maths et sa mémoire visuelle. Le reste il a du mal et pour certaines choses n’y arrive pas. Il a obtenu 0/10 en mémoire auditive. Et je le vois bien que, oui, il ne retient pas les sons.

Quand on fait les devoirs, par exemple pour la dictée hebdomadaire. Je lui demande de m’écrire les mots, sans model , comme une vraie dictée. Et il y arrive! Il a tout juste. Mais quand je lui demande quel est ce mot, de me montrer tel ou tel mot il ne sait plus. Il se trompe. Et le lendemain à la dictée il se plante et confond tous les mots.

J’en suis à me demander si j’emploi de bonnes méthodes lorsque je fais les devoirs, et si tu as un conseil à ce sujet je suis preneur.

La maitresse comme celle de l’an dernier lui donne des cours de soutien le mercredi pendant une petite heure.
Elle m’a dit que ça allait venir, qu’il n’est pas à la traîne mais juste que comme d’autres il a besoin d’être plus encadré pour mieux avancer.

Ok.

Mais hier la maîtresse m’a laissé un mot. Une autorisation.
Elle souhaite que ma Paupiette participe à un programme d’aide à dominante pédagogique. Avec l’intervention d’un enseignant du RASED.
RASED….Réseau d’Aides Spécialisées aux Élèves en Difficulté.

image
Pardon pour mon doigt qui ressemble à une Saucisse....😛

Je sais je dramatise sans doute pour rien. Tout ça c’est pour l’aider. Mais voilà, les mots sont posés là, mon fils est un élève en difficulté.
Je culpabilise me demandant si on a louper une étape dans son apprentissage. Si on ne l’aide pas assez malgré l’heure que l’on passe tous les soirs à faire les devoirs, à son rythme….malgré nos encouragements et nos félicitations.

J’ai parlé de ce programme à la Paupiette, je lui ai expliqué que c’est pour l’aider. Que non il n’est pas trop nul comme il dit. Que chacun apprend à son rythme. Il est d’accord, il veut bien.

J’ai peur qu’il se mette trop la pression avec tout ça.
Je sais qu’il est intelligent, ce n’est pas une question d’intelligence d’ailleurs. Peut être d’envie? Je ne sais pas…avant il avait envie d’apprendre.

Je vais demander un rendez vous avec la maîtresse pour en savoir plus sur ce programme. Est ce que l’instituteur spécialisé intervient dans la classe? Combien de fois par semaine? En quoi consiste les évaluations spécifiques???

Je t’en reparlerai de tout ça dés que j’en saurais plus. Nous aborderons le sujet, peut être que toi aussi ton enfant a eu à faire à ce programme (ou va en faire partie)…

Pour le moment j’essaie d’aider mon fils à son rythme , de ne pas faire des devoirs une corvée, de ne pas dramatiser les mauvaises notes. Parce qu’au milieu de tout ça il a quand même beaucoup d’appréciations TB aux exercices de lectures, de mathématiques, de poésies….et ça aussi il faut le retenir.
Lui montrer que les difficultés dans un domaine n’empêchent pas la réussite dans d’autres et que quoi qu’il en soit nous sommes fières de lui.
Il n’est pas un mauvais élève, non un mauvais élève ce n’est pas un enfant en difficulté, il a juste besoin d’être encadré au mieux pour dépasser ces barrières qui l’empêchent d’avancer.

*Pour mieux l’accompagner lors des devoirs je m’aide de ce livre. Je t’en reparle trés rapidement.
image