Publié dans EVERYDAY

Mes enfants ne m’écoutent pas!

Je ne sais pas si c’est depuis la rentrée ou peut être un peu avant.

Mais depuis quelques temps j’ai l’impression de parler dans le vent. Avec en retour caprices, colères, et réactions excessives.

Ils se chamaillent sans cesse.  Autant ils peuvent être adorables, complices, jouer ensemble. Autant ils peuvent se chercher, se disputer, se crier dessus, se contredire exprès pour énerver l’autre, se narguer et j’en passe….

Et moi à côté de ça j’essaie de me faire entendre, à coup de « laisse ton frère tranquille ».

Même leur demander quelque chose est devenu compliqué. Il faut répéter, redemander, répéter encore. L’impression de ne pas être entendu, de ne pas avoir d’autorité, de passer mon temps à crier. Parce que forcément quand on ne nous écoute pas on perd patience et on lève la voix.

Les nerfs à vif, souvent, pour rien..

Mets tes chaussettes stp. …

Il faut mettre tes chaussettes c’est bientôt l’heure……

Je t’ai demander de mettre tes chaussettes il y a dix minutes il me semble, on va être en retard….

MAIS TU VAS LES METTRE TES CHAUSSETTES OU TU ATTENDS QU’IL PLEUVE ? !!!!!!!!!!

La Paupiette commence à affirmer son caractère. A coups de j’envoie bouler mon frère, je réponds à ma mère (du moins il essai mais faut pas abuser non plus), en se mettant en colère….

Mr Patate le suit sur ce chemin. Caprices, pleurs exagérés quand il n’a pas ce qu’il veut, et j’entend pas maman quand elle me demande quelque chose.

Ils ne font rien de mal, je veux dire ce ne sont pas de grosses bêtises mais c’est usant.

Usant.

Cette putain d’impression de parler dans le vide, de dire les choses sans être écouté. Sans être prise au sérieux. Ou de ne pas être là.

De dire les choses, une fois, deux fois, dix fois….

Devoir crier alors que je ne le veux pas. Avoir l’impression de passer mon temps à ça.

Me sentir à bout de nerfs quand je les mets au lit, et souffler quand ils dorment. C’est con à dire mais en ce moment quand ils dorment oui je souffle. Je souffle et savoure le calme et le silence, mes muscles qui se détendent et ma frustration qui s’effondre.

Mais alors quoi? Je n’ai plus « d’autorité » (j’aime pas trop ce mot) ? Je dois faire quoi pour être entendu ? Comme eux ? Je pleure et me roule par terre?

Je leur demande les choses gentiment pourtant. Stp, merci, la base.  

Puis après quoi?

Est ce que c’est une « période » et ça leur passera? Ou est ce que ça va durer et qu’on va en baver à l’adolescence ? ??

Leurs instits me disent qu’il n’y a aucun problème. Ils sont gentils, attentifs, joyeux…c’est avec moi. 

Est ce que je les ai trop « couvert »? Et qu’ils se détachent ainsi? Est ce que c’est comme ça qu’ils affirment leurs personnalités ? Est ce que c’est leur manière de demander plus d’autonomie ? 

Je ne sais pas. Je sais plus…..La suite nous le dira.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s